Une gamme de services élargie

L’Italie autorise les « super-pharmacies »  Abonné

Publié le 09/12/2010
Prestations sociales, analyses médicales, assistance à domicile : les pharmacies italiennes font leur révolution, avec la possibilité, officiellement accordée, de créer des « supers officines », véritables centres de prévention, de dépistage et de soins.
Des infirmières pourront faire des prises de sang dans les officines italiennes

Des infirmières pourront faire des prises de sang dans les officines italiennes
Crédit photo : dr

C’EST OFFICIEL : la Conférence état-régions, créée en 1997 pour favoriser la coopération mutuelle, a signé un accord permettant aux pharmacies italiennes, privées et publiques, d’élargir leur palette de services. Ainsi, les officines pourront désormais effectuer des réservations pour le compte de leur clientèle dans des services ambulatoires spécialisés auprès des structures publiques et conventionnées. Elles pourront aussi payer les tickets modérateurs, retirer les résultats des examens, effectuer des analyses de sang comme la glycémie, le cholestérol et les triglycérides.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte