Portrait

Lionel Persyn, pharmacien distillateur  Abonné

Publié le 08/10/2015
Il y a un an, Lionel Persyn, pharmacien adjoint à Mazingarbe (Nord-Pas-de-Calais), décide de quitter l’officine pour reprendre la distillerie de genièvre familiale. Un choix qu’il considère comme un retour aux sources.

Retour aux sources familiales bien sûr, mais aussi retour aux sources de l’histoire de la pharmacie. Autrefois, le genièvre était un médicament fortifiant, connu pour soulager les courbatures et l’hypertension, et l’apothicaire était le maître de la distillation. Il n’est d’ailleurs pas rare aujourd’hui de trouver des alambics dans les anciennes apothicaireries d’hôpitaux ou les arrière-boutiques d’officines.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte