Un avis du Comité d’éthique en cas de pandémie grippale

L’information pour éviter la panique  Abonné

Publié le 05/03/2009
L’apparition d’une pandémie grippale relève aujourd’hui de l’incertitude. Pour autant, la France s’est dotée d’un des plans de lutte les plus aboutis. Dommage que la population n’en soit pas mieux informée, regrette le comité national d’éthique (CCNE). Il en va pourtant de son efficacité future.

DE LA PANDÉMIE grippale redoutée, on ne sait pas grand chose : ni la date de son éventuelle survenue, ni son origine, même si une mutation du virus aviaire H5N1 chez l’homme est le scénario le plus fortement suspecté. Sur incitation de l’OMS, différents pays, dont la France, ont élaboré des plans de lutte destinés à en limiter les conséquences. Toutefois à quoi sert un plan, aussi abouti soit-il, s’il est ignoré de la population qui en est la cible ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte