Grèce, G7, Ukraine

L’impuissance de l’Europe  Abonné

Publié le 08/06/2015
Toute la semaine dernière, on a attendu une décision sur la Grèce, censée rembourser au Fonds monétaire international (FMI) un prêt de 300 millions de dollars à la date du 5 juin. Ses dirigeants ont demandé un sursis d’un mois, au terme duquel ils rembourseront 1,6 milliard. Le G7, réuni dimanche et lundi à Elmau, en Allemagne, a repoussé la reprise des négociations euro-grecques à demain.

Ce sommet des sept pays autrefois appelés « les plus riches du monde » consacrera surtout la stature internationale de la chancelière Angela Merkel qui a réussi là où, pour le moment, la France a échoué : assurer le redressement et la stabilité économique et sociale de l’Allemagne, même si elle doit son succès aux réformes engagées par son prédécesseur social-démocrate Gerhard Schröder.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte