Nouvelle-Aquitaine

À Limoges, pharmaciens et médecins ouvrent un dispensaire social  Abonné

Par
Marie Bonte -
Publié le 22/05/2017
À partir de septembre, les habitants qui renoncent aux soins dentaires, ophtalmologiques et dermatologiques en raison de leurs coûts, pourront consulter et se faire délivrer des médicaments gratuitement au sein du dispensaire social.

Le dispensaire social, dont la définition précise qu’il a pour objet d'assurer des soins gratuitement, avait disparu du paysage français au cours des dernières décennies. Ce concept refait cependant surface en raison du nombre croissant de personnes renonçant, pour des raisons financières, à consulter un médecin spécialiste, ou même un chirurgien-dentiste.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte