Livres

L’imaginaire à l’aune de la réalité  Abonné

Publié le 08/09/2014
Les romanciers comme les éditeurs jouent en cette rentrée la carte du réalisme. Les premiers en traitant des questions d’actualité qui agitent et dépriment notre société ou en évoquant des personnalités d’aujourd’hui ou du passé ; les seconds en misant sur le succès prévisible d’auteurs phares attendus par leur public.

UNE RENTRÉE littéraire conséquente mais sans plus (607 romans entre août et octobre contre 555 l’an passé), à peu près autant de romans étrangers (203 contre 198) mais une sérieuse tendance à favoriser le made in France (404 nouveaux titres contre 357 en 2013) et un net repli sur les valeurs sûres (75 premiers romans seulement contre 86) : la prudence est de mise, à la fois renforcée et compensée par le grand nombre d’auteurs reconnus lancés dans la mêlée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte