La Haute Autorité de santé évalue l’intelligence artificielle des dispositifs médicaux

L’IA, source de progrès mais aussi de fausses promesses  Abonné

Publié le 05/12/2019
La HAS entend clarifier l’offre des dispositifs médicaux marqués CE utilisant des algorithmes plus ou moins évolués, grâce à une grille d’analyse qu’elle vient de dévoiler et de soumettre à une consultation publique.
IA

IA
Crédit photo : phanie

Face à l’inflation constante des dispositifs médicaux intégrant de l’intelligence artificielle, ou tout au moins se réclamant comme telle, la Haute Autorité de santé se devait de réagir. « Il faut que les agences de régulation traitent l’innovation afin que celle-ci puisse se déployer chez les professionnels de santé », explique Isabelle Adenot, membre de la HAS et présidente de la Commission nationale d’évaluation des dispositifs médicaux et des technologies de santé (CNEDIMTS).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte