Dispensation à l’unité

L’expérience qui divise  Abonné

Publié le 06/01/2014
Dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2014, Marisol Touraine propose d’expérimenter, pendant trois ans, la dispensation à l’unité de certains antibiotiques. Pour la ministre de la Santé, il s’agit avant tout d’un enjeu de santé publique.

PERSONNE ne s’y attendait vraiment. Tant et si bien que l’annonce a retenu toutes les attentions lors de la présentation du PLFSS pour 2014. Arguant de la lutte contre le gaspillage et l’antibiorésistance, Marisol Touraine propose d’expérimenter une dispensation au comprimé près, dans certains cas. La raison ? « Aujourd’hui, un médicament sur deux remboursé n’est pas consommé, affirme la ministre de la Santé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte