Le rapport de l’Inspection générale des finances critiqué

Levée de boucliers contre l’ouverture du monopole  Abonné

Par
Publié le 04/09/2014
Les révélations des mesures envisagées par l’inspection générale des finances (IGF) concernant l’officine suscitent la colère des pharmaciens et inquiètent les autres professions libérales.

LE RAPPORT de l’inspection générale des finances (IGF) sur les professions réglementées révélé cet été a provoqué des remous. Chez les pharmaciens d’abord, qui dénoncent un rapport incomplet, entaché d’erreurs et aux conclusions erronées (« le Quotidien » du 1er septembre). Mais aussi au sein des autres professions libérales. Le président de l’Union nationale des professions libérales (UNAPL), le Dr Michel Chassang, est ainsi venu à la rescousse des officinaux, défendant notamment le monopole de dispensation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte