Romans historiques

Les vrais-faux témoins de l’Histoire  Abonné

Publié le 07/02/2013
Instructifs et ludiques, les romans historiques attirent des auteurs prestigieux autant

Entre cour royale et misère

Catherine Hermary-Vieille, qui a reçu le prix Femina en 1981 pour « le Grand Vizir de la nuit » et alterne depuis biographies et romans avec le même succès, fait revivre, dans « le Siècle de Dieu » (1), le règne de Louis XIV et les débuts de la Régence, à travers les destins de deux femmes, deux cousines issues de la noblesse bretonne. L’une fréquente la Cour et les salons parisiens, l’autre rejoint les sœurs de la charité et côtoie un monde de misère.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte