Viande, tabac, journax... et médicaments

Les vrais coûts de la distribution  Abonné

Publié le 23/11/2009
La distribution du médicament est-elle coûteuse, si l'on considère, par exemple, celle de la viande, de la presse, des fruits et légumes ? La réponse est non, même si une réelle comparaison s'avère délicate, chaque secteur ayant ses spécificités.

Crédit photo : dr

L’un des circuits de distribution les moins coûteux

L’un des circuits de distribution les moins coûteux
Crédit photo : dr

LA DISTRIBUTION du médicament est-elle chère ? Non, répond Emmanuel Déchin, secrétaire général de la Chambre syndicale de la répartition pharmaceutique (CSRP). La part du grossiste-répartiteur dans le prix public d'un médicament remboursable est de 2,4 %. C'est moins de la moitié de ce qui est attribué aux transporteurs de produits laitiers, de viande (6 % du prix du produit final) ou de journaux et magazines (7,3 %). Emmanuel Déchin avance la comparaison avec la distribution du courrier. Selon lui, la marge brute de la répartition est de 1,2 milliard d'euros.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte