Les vétos obtiennent le retrait du projet de découplage sur les antibiotiques

Par
Publié le 05/11/2013

Après avoir été reçus lundi par les ministres de la Santé et de l’Agriculture, les représentants des vétérinaires ont obtenu l’assurance que le découplage partiel (concernant les antibiotiques critiques) sera finalement retiré du projet de loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt.

La mesure sur le découplage initialement envisagée sera « utilement remplacée par plusieurs dispositions qui seront introduites dans le projet de loi (...) : inscription dans la loi d’un objectif chiffré de réduction de la consommation d’antibiotiques critiques, mise en place de vétérinaires référents, encadrement renforcé des prescriptions par des recommandations de bonne pratique, élaborées sous l’égide de l’ANSES », précisent les ministres.

Le lobbying actif des vétos aura donc eu raison du projet de découplage. Depuis l’annonce de ce revirement, les pharmaciens vétérinaires ne décolèrent pas. Mais l’UNPVO veut encore y croire : « À notre tour de demander un rendez-vous à notre ministre de tutelle », suggère ainsi Jean-Marc Bénaiche. Le texte de loi devrait être présenté mercredi prochain en conseil des ministres. La balle est donc à nouveau dans le camp des pharmaciens qui espèrent que les leurs sauront, à l’image de la mobilisation de leurs adversaires, se manifester efficacement avant le 13 novembre.


Source : lequotidiendupharmacien.fr