Un nouveau ministre allemand de la Santé

Les ventes par correspondance en sursis ?  Abonné

Publié le 05/11/2009
Le nouveau ministre allemand de la Santé, le Dr Philipp Rösler, mènera-t-il une politique plus conforme aux souhaits des pharmaciens, notamment en matière de vente par correspondance et de dépôts de médicaments ? C’est ce qu’espère un grand nombre d’officinaux, même si les informations en provenance de Berlin restent pour le moment assez contradictoire.

Crédit photo : dr

LA NOUVELLE COALITION gouvernementale s’est en tout cas clairement exprimée contre les « dépôts d’ordonnances » mis en place par deux grandes chaînes de drogueries, qui doivent permettre aux clients d’y apporter leur ordonnance et de récupérer leur commande un peu plus tard. Ces systèmes n’ont toutefois pas encore pu fonctionner, en dehors de quelques rares et brèves expériences locales, les pharmaciens étant chaque fois parvenus à les bloquer en saisissant la justice au nom de l’exercice illégal de la pharmacie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte