Les ventes de DIU ont augmenté de 41 % en 2013

Par
Publié le 26/03/2014

On assiste actuellement en France à une évolution de la prise en charge en matière de contraception en faveur du DIU (dispositif intra-utérin), accompagnée d’une baisse de l’utilisation des contraceptifs oraux de 3e et 4e générations. Celle-ci est évaluée à moins 26 % entre décembre 2012 et avril 2013 versus décembre 2011 et avril 2012. « Le déremboursement anticipé de ces pilules, conjugué à la polémique sur les risques d’effets secondaires graves qui leur sont imputés, a profité aux DIU qui ont vu leurs ventes augmenter de 41 % en 2013 par rapport à 2012 selon le ministère de la Santé (source ANSM), commente le Dr Thierry Chevallier, médecin Affaires Médicales CCD. Dans le même temps, le DIU a progressé chez les 15-19 ans en passant de 2 % à 3 % des ventes. » Même s’il est encore trop tôt pour se prononcer, les chiffres sur 2014 (non encore disponibles) pourraient corroborer cette tendance qui serait peut-être l’amorce d’un changement de mentalités chez les femmes et les professionnels de santé en France.


Source : lequotidiendupharmacien.fr