À la une

Les URPS à l’épreuve du redécoupage régional  Abonné

Publié le 02/11/2015
D’ici au 7 décembre, les pharmaciens titulaires seront invités pour la deuxième fois, à choisir leurs représentants au sein des unions régionales des professionnels de santé (URPS). Les enjeux sont majeurs à l’heure où la situation économique de l’officine défie les syndicats. Au-delà, il s’agit également de pérenniser l’action accomplie depuis cinq ans par les élus pharmaciens sur le terrain. Au cours des prochaines semaines, « Le Quotidien du Pharmacien » réalisera son tour de France des régions pour un bilan des URPS sortantes et un regard prospectif sur les cinq années à venir.

À cinq semaines de leur clôture, les élections aux URPS version 2015 n’ont rien de comparable avec la première édition de 2010. Marquées par la question de l’honoraire et, de manière générale, par les difficultés économiques de l’officine, ainsi que par le redécoupage régional, elles s’annoncent plus idéologiques que les précédentes, qui posaient les jalons d’une nouvelle structure née de la loi HPST. Avant le 30 novembre, les pharmaciens (section A) recevront par courrier à l’officine le matériel de vote qui leur permettra d’élire par correspondance leurs représentants aux URPS.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte