Refus de paiement liés à la nouvelle marge

Les syndicats réclament des pénalités de retard à l'assurance-maladie  Abonné

Par
Christophe Micas -
Publié le 11/01/2018
Depuis le 1er janvier, la mise en place de nouveaux taux de marge a modifié l'intégralité des prix des médicaments. Des pharmaciens ont été confrontés à des refus de paiement de la part de certaines caisses primaires. La faute à la non-mise à jour dans les temps de leur base de données.

Depuis quelques jours, les officinaux sont confrontés à des refus de paiement de la part de certaines caisses primaires d'assurance-maladie (CPAM) avec le motif « dépassement prix maximum médicament ». « Ces rejets sont la conséquence de l’absence de mise à jour, dans les temps, de la base officielle de prix des médicaments », explique la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte