« Les succursales, un outil pertinent pour préserver et dynamiser notre réseau »  Abonné

Publié le 12/11/2013

Pascal Louis, président du Collectif national des groupements de pharmaciens d’officine (CNGPO) est un ardent défenseur de ce système qu’il souhaite transposer en France, préférant le terme de succursales à celui de filiales. « Le CNGPO prône ce modèle depuis plusieurs années déjà car il peut facilement s’adapter à notre environnement professionnel. C’est une solution pérenne pour maintenir et consolider le maillage officinal français.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte