Moins d’expectoration mais plus de toux nocturnes

Les spécificités féminines de la BPCO  Abonné

Publié le 12/11/2015
Le stéréotype masculin de l’homme fumeur qui crache et qui tousse ne représente plus la réalité en 2015. Aujourd’hui en France, 50 % des malades souffrant de BPCO, maladie due principalement au tabagisme, sont des femmes, mais elles ignorent tout ou presque de ce risque et sont sous-diagnostiquées. L’Association BPCO tire la sonnette d’alarme.

La BPCO (bronchopneumopathie chronique obstructive) est une affection résultant d’une interaction entre une prédisposition génétique et l’impact de plusieurs facteurs environnementaux incluant le tabac et la fumée de tabac. C’est un modèle accéléré de vieillissement du poumon : très vite s’installe une fibrose des voies aériennes, le calibre des bronches diminue et le parenchyme pulmonaire se détruit silencieusement mais progressivement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte