LIVRES

Les romans de la médecine  Abonné

Publié le 03/03/2011
Qu’ils parlent des médicaments et des laboratoires pharmaceutiques (« Retrait de marché », de Clément Caliari, « Nuits insomniaques », de Robert Cohen), de la maladie qui bouleverse la vie (« la Reine Alice », de Lydia Flem, « Un homme ébranlé », de Pascale Kremer, « Promets-moi

Crédit photo : dr

RIRE pour ne pas en pleurer : tel est le fond de « Retrait de marché » (1), le premier roman d’un certain Clément Caliari, le pseudonyme d’un chercheur de 28 ans qui étudie, à l’université, le fonctionnement de l’industrie pharmaceutique. Sa publication aujourd’hui n’est peut-être pas fortuite, mais le manuscrit a été remis à l’éditeur bien avant le scandale médiatique du Mediator. Qu’il évoque indubitablement, avec d’autres « affaires ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte