Les tribunaux s’intéressent aux CAP et aux SRA

Les rétrocessions dans le collimateur  Abonné

Publié le 18/05/2017

Instaurées par un décret du 19 juin 2009, les structures de regroupement à l’achat (SRA) et centrales d’achat pharmaceutiques (CAP) étaient encore, il y a peu, assez méconnues des tribunaux et administrations de contrôle. En substance, celles-ci visent à faciliter la globalisation des achats de produits par les pharmacies.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte