Les répartiteurs vent debout contre le texte  Abonné

Publié le 20/02/2012

Ce projet est loin de satisfaire les répartiteurs (voir « le Quotidien » du 16 février). En effet, pour la Chambre syndicale de la répartition pharmaceutique (CSRP), dire que « les ruptures d’approvisionnement seraient la conséquence des exportations auxquelles se livrent les répartiteurs pharmaceutiques » est « une approche réductrice » qui « conduit les pouvoirs publics à envisager d’interdire l’exportation de médicaments, en contradiction avec le droit européen ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte