À la une

Les prix baissent, la colère monte  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Christophe Micas -
Publié le 29/03/2016
Si les syndicats de pharmaciens sont sortis mécontents de la réunion du Comité de suivi des génériques, les industriels du secteur ont, eux, carrément quitté la table des discussions. Les nouvelles baisses de prix annoncées sont vécues comme de flagrantes injustices par l’ensemble de la chaîne du médicament.
A l'occasion de la dernière réunion du Comité de suivi des génériques, le CEPS a annoncé de...

A l'occasion de la dernière réunion du Comité de suivi des génériques, le CEPS a annoncé de...
Crédit photo : Phanie

La réunion du comité de suivi des génériques (1) s’annonçait tendue. Elle a tenu ses promesses. La séance a même été levée après que les génériqueurs aient quitté la table des discussions. Initialement prévue en juin, cette réunion a été avancée de trois mois. La raison ? « Pour ne pas prendre de retard sur les mesures à mettre en place pour respecter l’ONDAM, nous a-t-on dit », indique le président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France, Philippe Gaertner. Une façon d’annoncer la couleur aux participants.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte