Les points-clés  Abonné

Publié le 02/07/2018

- Le cancer de la prostate, le plus fréquent des cancers masculins, occasionne en France environ 8 200 décès par an.

- L’évolution de cette tumeur hormonodépendante reste généralement lente.

- Elle ne donne généralement pas ou peu de signes avant que sa progression ne soit avancée. Les signes, souvent peu spécifiques, peuvent évoquer un adénome bénin ou une infection urinaire.

- Le dépistage de ce cancer associe toucher rectal et dosage du PSA, même si la pertinence et la systématisation de ce dernier font l’objet de controverse.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte