Les points clés  Abonné

Par
Nicolas Tourneur -
Publié le 18/02/2019

- La contraception hormonale repose sur l’administration d’une association estroprogestative ou sur celle d’un progestatif isolé. Généralement administrée par voie orale, elle est aussi déclinée sous forme transdermique (patch), sous-cutanée (implant), locale (anneau vaginal, DIU) voire intramusculaire.

- Les contraceptifs oraux combinés (COC) se distinguent par les quantités relatives d’estrogène et de progestatif et par le profil pharmacologique de ce dernier : il est recommandé de privilégier en première intention un COC de 2e génération (progestatif = lévonorgestrel).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte