Pollution de l’air intérieur

Les plantes sont surtout bonnes pour le moral  Abonné

Publié le 09/09/2010
Selon l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur, l’utilisation de plantes en pot « n’apparaît pas efficace » pour éliminer les polluants de l’air dans les espaces clos. Rien ne vaut l’ouverture des fenêtres en grand.
Pour dépolluer, mieux vaut ouvrir la fenêtre

Pour dépolluer, mieux vaut ouvrir la fenêtre
Crédit photo : S. TOUBON

C’EST L’ACCROCHE commerciale de la rentrée des jardineries : certaines plantes d’intérieur auraient la capacité de dépolluer les pièces, de la maison ou du bureau. On laisse à l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur (OQAI) la responsabilité de briser ce rêve de symbiose : « L’utilisation de plantes en pot n’apparaît pas efficace pour une épuration des volumes d’air dans les espaces intérieurs », indique l’organisme créé en 2001 sous la tutelle des ministères du Logement, de l’Écologie et de la Santé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte