À la une

Les pièges de la déréglementation

Par
Charlotte Demarti -
Publié le 19/10/2015
En France, les règles encadrant l’exercice de la pharmacie sont régulièrement remises en cause, mais tiennent bon ; qu’il s’agisse du monopole de dispensation, du capital de propriété ou du maillage territorial. En Europe, les pays qui ont au contraire choisi de les supprimer souffrent de quelques effets secondaires inattendus… et très instructifs.

En Europe, tous les pays n’ont pas fait les mêmes choix stratégiques que la France en ce qui concerne le cadre légal de la pharmacie. Ainsi, par exemple, seulement 18 pays ont prévu des règles de maillage territorial. Néanmoins, parmi ceux qui avaient opté pour la liberté d’installation, beaucoup sont revenus en arrière (comme l’Estonie). Même la Grande Bretagne, fer de lance du libéralisme, a revu sa copie.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)