Prévisions démographiques

Les pharmacies survivront-elles aux déserts médicaux ?  Abonné

Publié le 17/09/2013
Selon une étude de la DREES, le nombre de médecins devrait chuter de 10 % au cours des dix prochaines années, avant de remonter à son niveau actuel en 2030, pour la prise en charge d’une population augmentée de 10 %. Ces projections supposent de forts changements de densités médicales dans les différentes régions. Si cette analyse prospective est exacte, quelles seront les conséquences d’un tel remaniement démo-géographique pour les officinaux ?

LE SCÉNARIO de référence, dit « tendanciel », évoqué par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) dans son étude parue la semaine dernière, prévoit une baisse de l’effectif des médecins de 10 % sur dix ans (188 000 en 2019), puis une hausse permettant de revenir à 206 000 à l’horizon 2030. Mais les médecins se trouveront alors face à une population qui se sera étoffée de 10 %, avec des besoins accrus liés au vieillissement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte