Les pharmacies ont trois ans pour se conformer à l’accessibilité aux handicapés

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 09/04/2014

Le Conseil des ministres a pris connaissance ce mercredi du projet de loi habilitant le gouvernement à légiférer par ordonnance sur de nouveaux délais, allant de trois à neuf ans, pour rendre les lieux publics et les transports accessibles aux handicapés. La loi sur le handicap de février 2005 avait fixé une échéance à 2015, mais face au retard constaté, des « agendas d’accessibilité programmée » ont été définis en février dernier. Ainsi, les pharmacies qui ne seront pas en conformité au 1er janvier 2015 ont la possibilité, en échange d’un « calendrier précis et resserré de travaux », d’éviter les pénalités. Une fois leur agenda validé par le préfet, elles auront, comme les cabinets médicaux, jusqu’à trois ans pour se mettre en conformité. En cas de non-respect des agendas, elles seront passibles d’amende. Un millier d’ambassadeurs de l’accessibilité seront recrutés cette année pour accompagner les démarches et une convention doit être signée avec la Caisse des dépôts et consignation et Bpifrance, qui proposeront des prêts destinés à financer les travaux.


Source : lequotidiendupharmacien.fr