La crise en Europe

Les pharmacies italiennes au bord de la faillite  Abonné

Publié le 24/10/2011
Franco Caprino est en colère. Pour le président de Federfarma Lazio, l’association des pharmaciens du Latium, l’augmentation du plafond du ticket modérateur, les coupes et les retards accumulés par les régions dans les remboursements des médicaments conventionnés, sont autant de facteurs qui pénalisent les officines. Et mettent la profession en danger. Pour preuve, à Rome plusieurs pharmacies ont déjà entamé les procédures de mise en faillite.
LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Dans son plan de rigueur de 54 milliards d’euros, le gouvernement Berlusconi a décidé de rehausser le montant du plafond du ticket modérateur depuis le 1er septembre. Ou en est-on ?

FRANCO CAPRINO.- Le gouvernement vient effectivement d’introduire un dispositif en ce sens. En règle générale, la situation est loin d’être fluide car le système italien n’est pas uniformisé. Chaque région module ses plafonds. Dans certaines, les patients ne payaient aucune quote-part sur les ordonnances jusqu’à l’entrée en vigueur du dispositif.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte