Face à la pénurie de médecins

Les pharmaciens du Finistère proposent des solutions  Abonné

Publié le 18/07/2011
Face à la désertification médicale, les maisons médicales sont certes une réponse efficace, mais elles ont des effets pervers sur le maillage des pharmacies. La chambre syndicale des pharmacies du Finistère propose des solutions plus nationales… et draconiennes.

COMME SOUVENT ailleurs en France, la pénurie croissante de médecins dans le département du Finistère représente une menace pour la santé publique… et celle des pharmaciens. Leur disparition progressive, dans les milieux ruraux, entraînera progressivement celle des officines. « La démographie médicale est mauvaise dans le Finistère, fait remarquer Stéphane Ruyssen, coprésident de la chambre syndicale des pharmaciens du département.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte