Réforme des retraites

Les pharmaciens devront jouer les prolongations  Abonné

Publié le 23/07/2010
Comme tous les Français, les officinaux sont concernés par le projet de réforme du régime des retraites. Même s’ils disposent d’une caisse spécifique, les titulaires devront eux aussi travailler plus longtemps pour prétendre à une retraite à taux plein. Idem pour les salariés de l’officine nés après le 1er juillet 1951.

REMETTRE les comptes du régime des retraites à flot. Tel est l’objectif du projet de réforme présenté par le gouvernement. En effet, pour le ministre du Travail, Éric Woerth, il ne s’agit pas simplement de réduire le déficit, mais de rééquilibrer le régime dès 2018. Pour y parvenir, le gouvernement propose donc de porter progressivement à 62 ans en 2018 l’âge légal du droit à la retraite, en l’augmentant chaque année de quatre mois à partir du 1er juillet 2011. L’âge pour pouvoir bénéficier du taux plein* sera également relevé petit à petit pour passer de 65 à 67 ans d’ici à 2023.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte