Face à la politique de libéralisation des pharmacies

Les phamaciens italiens font la grève du Viagra  Abonné

Publié le 19/04/2012
Une forme de protestation inhabituelle

Une forme de protestation inhabituelle
Crédit photo : dr

Pour protester contre la libéralisation des pharmacies, la fédération nationale des pharmaciens italiens, Federfarma avait programmé une journée « officines mortes » le 29 mars dernier. Mais, à quelques heures du coup d’envoi, la fédération a annulé la grève. Une décision inattendue, la présidente de la fédération, Annarosa Racca, ayant mobilisé les titulaires d’officine des vingt régions italiennes à coups de communiqués officiels et de discours dans la presse généraliste et spécialisée depuis le 20 mars. Alors comment s’explique ce revirement ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte