Les PEC soutiennent l’action des syndicats  Abonné

Publié le 12/07/2010

Président du syndicat départemental des pharmaciens de l’Hérault et président des Pharmaciens en colère (PEC), Frédéric Abecassis affiche sa satisfaction. La grève des gardes et des urgences, sur laquelle les trois syndicats de pharmaciens sont tombés d’accord, correspond à « l’action unitaire et immédiate réclamée par les PEC et voulue par la base »*. Pour lui, cette action montre que la profession est capable de bouger. « Parmi les décisions prises par la FSPF mercredi, je me réjouis de voir une graduation des actions si nous ne sommes pas entendus.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte