Les ONG toujours mobilisées  Abonné

Publié le 23/07/2010

PLUS D’UN mois après le tremblement de terre de Port-au-Prince, les associations humanitaires sur place sont toujours sur le qui-vive. « On sait quand une situation d’urgence commence, on ne sait jamais quand elle finit », souligne Jean-Roch Serra, directeur général de l’organisation médicale la Chaîne de l’Espoir, associée à Tulipe pour la fourniture des médicaments au cours de cette mission à Haïti. Pour lui, la phase d’extrême urgence arrive à sa fin et l’on entre maintenant dans une phase d’urgence qui devrait durer trois à quatre mois.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte