Combat Leclerc vs pharmaciens

Les officinaux prennent l’avantage  Abonné

Publié le 20/10/2014

L’OCCASION était trop belle. Michel-Edouard Leclerc a voulu profiter du projet de loi pour l’activité et l’égalité des chances économiques préparé par Emmanuel Macron pour s’insinuer dans le monopole des pharmaciens. Présence dans les médias, campagne de publicité dans les journaux, pétition pour demander l’autorisation de vendre des spécialités pharmaceutiques, M.-E.L. a été particulièrement actif ces dernières semaines. Sans parler de la récente publication d’une étude IPSOS pour les centres E. Leclerc qui tombait à pic.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte