Une autre histoire de la folie

Les mille récits de la déraison  Abonné

Par
André Masse-Stamberger -
Publié le 04/10/2018
Le cardiologue est distinct de son objet d'études, mais l'histoire de la psychiatrie, réduite par Michel Foucault au pouvoir d'interner, est pleine de folie, comme si l'objet avait absorbé le regard qu'on a sur lui. Ce qui a permis de parler de « branche folle de la médecine ». C'est ce qui ressort d'un passionnant travail auquel ont contribué une dizaine d'experts, sous la direction du neuropsychiatre  Boris Cyrulnik et du psychiatre Patrick Lemoine.
Idées-Histoire de la folie

Idées-Histoire de la folie

 Reprenons notre comparaison. L'objet « cœur » peut avoir plusieurs déterminants. Il en est de même d'un trouble psychique, qui peut renvoyer au scientifique, au clinique ou au culturel. Mais ce domaine fut longtemps confisqué par la possession, le péché et la dégénérescence. Jusqu'à ce que s'impose le désir de médicaliser la souffrance.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte