Accidents de la route

Les médicaments à risque pour la conduite  Abonné

Publié le 25/11/2010
Pour la première fois, une étude permet d’estimer – à 3,3 % – la part des accidents de la route qui peut être attribuée à la prise de médicaments. Réalisée grâce à la collaboration de plusieurs institutions françaises, elle est publiée dans « PLoS Medicine »*.
La lutte contre les accidents passe par le bon usage des médicaments

La lutte contre les accidents passe par le bon usage des médicaments
Crédit photo : AFP

CERTAINS médicaments peuvent avoir un retentissement sur la vigilance au volant, entraîner une somnolence ou même des vertiges, des troubles de la coordination ou de la vue. C’est pourquoi la France s’est dotée en 2005, la première en Europe, de pictogrammes de mise en garde sur les boîtes de médicaments, avec trois niveaux de risque, établis en fonction des effets identifiés au cours des études expérimentales et cliniques et des données de pharmacovigilance.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte