Les médicaments de l’hypertrophie bénigne de la prostate  Abonné

Publié le 04/02/2010
En dépit de sa grande fréquence, l’hypertrophie bénigne de la prostate ne bénéficie que d’un arsenal pharmacologique relativement réduit. Mais il s’agit de médicaments qui ont fait leurs preuves et dont l’emploi optimal exige de bons conseils.

Crédit photo : bsip

les rendez-vous Pharmaco

Les principaux médicaments

Trois principales classes sont utilisées, à savoir les alphabloquants urosélectifs (alfuzosine – Urion, Xatral, tamsulosine – Omix, Josir, térazosine - Hytrine…), les inhibiteurs de la 5 alpha-réductase (finastéride – Chibro-Proscar, dutastéride-Avodart) et les extraits de plantes (Serenoa repens ou palmier nain de Floride - Permixon, Pygeum africanum ou prunier d’Afrique - Tadenan).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte