Les médicaments chers sont des bombes à retardement  Abonné

Publié le 22/02/2010

Dans le cadre de l’expérimentation sur la réintégration du budget médicament dans le forfait de soins des EHPAD, Daniel Muller n’est pas seulement fournisseur de médicaments, il est aussi pharmacien référent. De toute façon, selon lui, l’un ne peut pas aller sans l’autre. Son rôle : rencontrer les équipes soignantes, étudier les ordonnances, ou encore mettre en place des procédures. Toutefois, relève-t-il, les maisons de retraite employant beaucoup de personnels intérimaires, il n’est pas facile de mettre en place des normes. La rémunération de 35 centimes par jour et par résident ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte