Déserts médicaux

Les médecins appelés à la solidarité  Abonné

Publié le 26/10/2009

POUR lutter contre les déserts médicaux, la loi Bachelot (Hôpital, patients, santé et territoires) a institué des « contrats santé-solidarité » prévoyant que les médecins libéraux des zones les plus fournies exerceront pendant quatre demi-journées par mois dans les zones les moins bien pourvues. Ces contrats seront lancés en 2010 de manière facultative, puis deviendront obligatoires en 2013. À partir de cette date, les médecins des zones surdenses refusant de s’y plier devront s’acquitter d’une contribution de près de 3 000 euros par an.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte