Fiscal - Juridique - Social

Les mauvais chiffres des officines parisiennes  Abonné

Publié le 01/10/2015
Selon les tatistiques professionnelles de CGA Partenaire, les ratios économiques des pharmacies parisiennes montrent des signes inquiétants.Que ce soit en termes de chiffre d’affaires, de marge ou de rentabilité, les principaux indicateurs économiques des officines parisiennes et de la région Ile-de-France sont globalement encore moins bons que ceux de leurs consœurs de province. C’est l’un des enseignements principaux de la dernière étude statistique du Centre de gestion agréé des pharmaciens pour l’année 2014.

Au plan national, les statistiques professionnelles de CGA Partenaire sur l’activité des officines* confirment les tendances observées récemment. Ainsi, le chiffre d’affaires moyen continue de baisser en 2014 (- 1 %, contre – 1,7 % en 2013), les plus petites pharmacies étant les plus impactées par ce repli de l’activité. Ainsi, également, les ventes de médicaments remboursables continuent de régresser sous l’effet des baisses de prix (- 1,5 %), et cette tendance baissière touche également, en 2014, le marché du médicament non remboursable et de l’OTC, qui enregistre un recul de 3,6 %.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte