Frais de livraison

Les grossistes-répartiteurs se défendent  Abonné

Publié le 29/11/2012

LA CHAMBRE syndicale de la répartition pharmaceutique (CSRP) a vivement réagi aux accusations du président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) au sujet des frais de livraison des grossistes (voir notre édition de lundi). « Gilles Bonnefond porte des accusations graves et sans fondement », s’insurge la CSRP. Elle rappelle que « la question de la facturation des frais de livraison relève du droit commercial » et réfute l’accusation d’entente entre les grossistes, qu’elle juge « inacceptable ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte