Les grossistes-répartiteurs défendent leur modèle de distribution  Abonné

Par
Publié le 06/05/2019
L’étau se resserre sur les grossistes-répartiteurs dont les pertes ont doublé au cours de l’exercice 2018. Ils travaillent en étroite coopération avec le gouvernement à un nouveau concept de rémunération qui garantirait à la branche sa pérennité économique et financière. Condition sine qua non de la poursuite de ses missions de service public.

Au fil des derniers mois, les négociations avancent pas à pas entre le ministère et la Chambre syndicale de la répartition pharmaceutique (CSRP). Emmanuel Déchin, son délégué général, note l’attitude déterminée de la ministre de la Santé qui s’est engagée à trouver des solutions pérennes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte