Pénurie de carburant

Les grossistes-répartiteurs craignent les ruptures  Abonné

Publié le 25/10/2010
Réseau organisé et encadré, les grossistes-répartiteurs ont jusqu’alors pu effectuer toutes leurs tournées de livraison dans les officines. Néanmoins, en l’absence de déblocage rapide, ils craignent des ruptures d’approvisionnement.

« LES GROSSISTES-RÉPARTITEURS se débrouillent tant bien que mal face à la pénurie de carburant, c’est-à-dire qu’ils font le plein quand ils trouvent de l’essence, que ceux qui font habituellement trois tournées quotidiennes en éliminent une. Une vingtaine de départements ont fait remonter leurs difficultés, mais jusqu’alors aucun ne m’a dit qu’il n’avait plus d’essence », explique Emmanuel Déchin, secrétaire général de la Chambre syndicale de la répartition pharmaceutique (CSRP).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte