Astreintes

Les grossistes peu sollicités  Abonné

Publié le 22/04/2014

LES GROSSISTES-répartiteurs sont très rarement sollicités par des pharmaciens pour des produits manquants pendant leurs périodes d’astreintes. C’est ce qu’a indiqué Hubert Olivier, président de la Chambre syndicale de la répartition pharmaceutique (CSRP), lors d’une audition à l’Assemblée nationale par la mission d’information sur l’organisation de la permanence des soins. « En 2013 nous avons été sollicités 4 fois, 7 fois en 2012, 10 fois en 2011 et 5 fois en 2010.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte