Les Français se sont moins fait vacciner contre la grippe l’hiver dernier

Publié le 12/06/2012

Seulement 23,4 % des Français se sont fait vacciner contre la grippe saisonnière durant l’hiver 2011-2012, soit une baisse de trois points par rapport à 2008-2009, selon une étude présentée mardi par le Groupe d’expertise et d’information sur la grippe (GEIG). « La baisse observée depuis deux ans est significative, elle s’observe dans toutes les catégories de populations, y compris chez les plus de 65 ans et les populations à risque », a indiqué le Pr Bruno Lina, qui préside le conseil scientifique du GEIG, en présentant l’étude réalisée par l’institut Kantar Health à la presse. Chez les plus de 65 ans, cible principale des campagnes de vaccination, la baisse a atteint 9 % au cours des deux dernières années. Dans ces tranches d’âges, la proportion de vaccinés s’établit à 62 %, en dessous de l’objectif de 75 % fixé par l’OMS et la loi de santé publique. Mais la désaffection touche tous les sujets à risque, notamment atteints de maladies chroniques (cardiaque, pulmonaire, métabolique, immunologique, cancéreuse), qui n’ont été que 49 % au total à se faire vacciner l’hiver dernier. La baisse a également été « considérable », selon le Pr Lina, chez les enfants à risque, « notamment les tout petits enfants à risque où l’on voit que la protection induite par la vaccination des parents n’a pas du tout marché ».

« La campagne de vaccination n’a pas atteint les objectifs attendus », reconnaît le professeur, qui avance plusieurs explications. Au-delà des inquiétudes liées à un vaccin utilisé pour combattre la pandémie H1N1 de 2009, il cite une démobilisation des médecins généralistes et une baisse de la notion du risque. « La conséquence a été vue immédiatement puisqu’on a observé cet hiver chez les plus de 65 ans et les plus de 75 ans un nombre de cas de grippe et de surmortalité induite beaucoup plus importante que les années précédentes ».

Quotipharm.com, le 12/06/2012

Source : lequotidiendupharmacien.fr