Face à la dégradation économique du réseau

Les Français inquiets pour leur pharmacie  Abonné

Publié le 10/03/2011
La profession n’est plus seule à pointer la dégradation économique du réseau. Après que le dernier rapport de l’agence de notation financière Coface a souligné les risques de défaillance des pharmacies, c’est au tour des patients de montrer leurs craintes de voir des officines fermer. Près d’un Français sur deux se dit ainsi « inquiets » pour l’accès futur aux médicaments, selon un sondage ViaVoice réalisé pour le groupe Pasteur Mutualité.
Surtout en milieu rural, la population reste très attachée à son officine

Surtout en milieu rural, la population reste très attachée à son officine
Crédit photo : S TOUBON

DEPUIS de long mois, la profession tire le signal. Aujourd’hui, son cri d’alarme semble enfin avoir un écho. Du côté du ministère de la Santé, d’abord, qui vient de lancer une enquête IGAS* sur l’économie des pharmacies et qui a engagé une série de rendez-vous avec les syndicats d’officinaux (« le Quotidien » du 7 mars 2011). Mais aussi du côté des patients, comme le montre un récent sondage ViaVoice pour le groupe Pasteur Mutualité**.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte