Pusillanimité de l’opinion

Les excès du « Hollande-bashing »  Abonné

Publié le 10/09/2012
Le président François Hollande constate, non sans une inquiétude qu’il tente d’atténuer en multipliant ses interventions publiques et ses actions, une chute considérable de sa cote de popularité. La presse emboîte le pas et publie manchettes et couvertures d’une agressivité excessive, comme si, au triomphe électoral, devait succéder le dénigrement systématique.
Hollande et Sarkozy : la normalité, c’est fini

Hollande et Sarkozy : la normalité, c’est fini
Crédit photo : AFP

MÊME LA PRESSE de gauche s’y met, comme « le Nouvel Observateur » dont le titre de couverture demande : « Sont-ils si nuls ? », avec l’idée, cependant, de répondre par la négative. Pour l’ensemble des médias, la première motivation de ces jugements quelque peu intempestifs, c’est le désir de se démarquer du pouvoir qui, naguère, était trop encensé. La presse de droite joue l’air de « On vous l’avait bien dit ! » et celle de gauche cherche à s’affranchir des nouveaux dirigeants pour garder ses lecteurs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte