L’abus d’eau nuit à la santé

Les esclaves du pipi  Abonné

Publié le 28/03/2011

LES BEAUX JOURS arrivent. Pour s’en convaincre, inutile de regarder le ciel, les petites bouteilles d’eau qui commencent à fleurir sur les bureaux et dans les sacs à main sont un signe qui ne trompe pas! Chaque printemps naissant, avec la plage pour horizon, le slogan « buvez, éliminez » retrouve en effet une nouvelle jeunesse. Boire plus, donc, pour masquer la faim inhérente aux régimes, mais aussi pour éliminer les toxines. La recommandation bien connue a de nombreux adeptes… Parfois même jusqu’à l’addiction! C’est le réseau de soins Périnice* qui le dit.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte