Les dépenses de santé dans les clous

Publié le 29/05/2009

Le Comité d’alerte sur l’évolution des dépenses d’assurance-maladie vient d’annoncer qu’il ne déclenchera pas de procédure d’alerte cette année. Les ministres de la Santé, Roselyne Bachelot, et du Budget, Éric Woerth, se félicitent de cette décision. « Le risque de dépassement de l’ONDAM est limité, entre 300 et 500 millions d’euros, ce qui est moins élevé que l’année dernière à la même période », relèvent les deux ministres dans un communiqué. « L’écart par rapport à l’objectif voté par le Parlement, s’il se confirmait, serait donc inférieur au seuil d’alerte prévu par la loi (0,75 % des dépenses soit 1,18 milliard d’euros en 2009) », précisent-ils. Toutefois, ajoutent-ils, à ce stade de l’année, les incertitudes qui pèsent sur les prévisions de dépenses sont encore fortes. « Néanmoins, ces premières évaluations montrent que l’objectif voté d’une progression de 3,3 % est réaliste et permet de continuer à moderniser notre système de santé et de financer des soins de qualité, même en période de crise », affirment Roselyne Bachelot et Éric Woerth.

Quotipharm.com, le 29/05/2009

Source : lequotidiendupharmacien.fr